Montée du Tour de France : de St-Claude aux Rousses

Une des plus belles montée du Jura qui en plus est un haut lieu du Tour de France avec 2 victoires françaises :
– en 2010 avec Sébastien Chavanel qui en plus prend ce jour-là le maillot jaune )
– en 2017 avec Lilian Calmejane

Profil en 2 temps : les premiers 11 km sont à 6-7% de moyenne, puis le reste valonné

Le départ de la montée se fait au pied de la magnifique cathédrale de St Claude, juste en face du célèbre musée de la pipe !

prévoir 1 km de faux plat jusqu’à la bifurcation qui conduit aussi au pied du col de la croix de la Serra… Là ça commence à monter, d’abord modestement, puis au 3eme km (vers l’altitude 490m) on a une grande courbe vers la gauche ou on aborde du 8% qui fait mal !

Ensuite c’est du 6-7 % jusqu’au belvédère du saut du chien

passé ce belvédère on aborde les fameux virages intitulés “les plus beaux virages du Jura”. C’est vrai qu’ils sont magnifiques et assez ludiques

A l’un de ces virages, ne pas louper le fameux “chapeau de gendarme” et sa chute d’eau

le chapeau de gendarme ( à gauche )

Le passage au virage des “Moulins” marque la fin de cette phase très agréable et esthétique

le virage des moulins

1 km plus haut on a un court replat qui permet de se relancer avant de tourner à droite à l’Evalide : on aborde là la 2eme partie de la montée par la combe de Laisia les Moulunes avec de nouveau des passages à 7 – 7,5% en foret .

Cette zone est souvent ombragée mais les relances deviennent plus difficile car la pente se fait sentir avec les forces déjà un peu entamées

L’objectif est d’arrivée au belvédère de la Cernaise ou la pente va s’adoucir un peu (ne pas louper sur la droite une magnifique vue sur St Claude)

Un peu après la Cernaise on remonte sur la gauche (donc sans aller jusqu’aux Molunes) en direction des Rasses

là le paysage change et devient plus dégagé, nous sommes sur les hauts plateaux du Jura et la route très valonnée

4 km après la dernière bifurcation on atteint le point le plus haut de cette cote à 1202m , puis on redescend vers le Manon

après avoir rejoint la route de Lajoux on tourne à gauche pour une forte descente, puis on tourne à droite pour la courte – mais raide – montée des Selmenbergs qui mène au centre de Lamoura

le carrefour principal de lamoura

Puis on se dirige par un faux-plat montant vers le collet qui surplombe le lac de Lamoura

Après une courte descente , on file sur une route sans difficulté vers l’arrivée à la Serra (Télésiège pou ski alpin)

au total on aura mis 28,7km sur un parcours très varié pour gravir plus de 1000m de dénivelée une bien belle montée avec une touche historique !

Et pour le fun, voir la vidéo en relive !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
21 − 4 =