La planche des belles filles

Ce n’est pas un col… mais un cul de sac !

Sa renommée vient de quelques étapes du Tour de France avec des arrivées épiques, vu la pente finale !
Et encore plus depuis que cette arrivée a été déplacée quelques centaines de mètres plus haut (à la Super Planche des belles filles via une fin en mode gravel

La pente finale

Cette ascension comporte 5 épingles et 3 zones difficiles entrecoupés de 2 portions moins pentues ou on peut récupérer…un peu !

le début classique commence un peu après Plancher les Mines

La légende :

Pourquoi on appelle la super Planche des Belles Filles ?

Selon une légende issue d’une étymologie populaire, le lieu devrait son nom à un épisode de la guerre de Dix Ans en 1635 durant lequel les jeunes filles du village voisin se seraient réfugiées sur cette montagne

Puis ces jeunes filles se seraient jetées dans un étang pour échapper aux cruels mercenaires suédois , préférant la mort à d’autres atrocités…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
15 × 14 =