Passo Stelvio (2758m) par Bormio

Souvent surnommé la “Cima Coppi” car Fauto Coppi passa en tête ce col mythique, c’est la destination naturelle de tout cycliste qui vient à Bormio.

Car ce col est chargé d’histoire vélocipédique, (souvent franchi avec de la neige, voire une étape annulée qui a permis à Francesco Moser d’empêcher Laurent Fignon de gagner le tour d’Italie avec la complicité des organisateurs) et par son alitude , seule la Bonnette peut lui tenir tête en Europe

Ce coté n’est pas le plus mythique, mais ils se mérite quand même !

Le début est une longue montée quasi rectiligne à flan de montagne avec quelques tunnels

 

Et puis tout d’un coup on atteint la première barre avec de nombreux lacets très esthétiques. Au pied de cette face se situe la partie au pourcentage le plus fort : 14%


les lacets de la face


la cabane des cantonniers, on va sortir de la face !


Puis survient un long faux-plat tout de même bien montant qui conduit à la bifurcation avec le col Umbrail qui vient d’Autriche et on commence à apercevoir les maisons du sommet

Attention cette partie finale est assez pentue et avec l’altitude (et souvent le vent et le froid) cela peut devenir plus difficile qu’il n’y parait !


Les derniers lacets


La classique arrivée au sommet avec un monde fou les jours de beau temps et des vendeurs ambulants de sandwiches à la saucisse et à la choucroute (que je vous déconseille malgré leur gout sympathique car alors la dernière fois que j’en ai pris un …la descente fut un peu difficile à assurer !)

 


Cela peut valoir la peine de monter un peu plus haut pour avoir une vue panoramique du sommet…et être plus au calme !

Pour mémoire, quelques images d’époque bien lointaine…cela a bien changé !

 

Et pour le fun, la vue mythique du versant opposé et ses 47 virages

 

Bonus:
Revoir la vidéo avec le trajet complet + photos intégrées au tracé = génial !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
13 × 25 =