Col des Egaux par l’ancienne route et retour par la Voie Sarde (VTT)

Une boucle atypique de 25  km empruntant l’ancienne route menant ua col des Egaux et qui se termine en beauté sur une voie romaine historique et préservée : la Voie Sarde (VTT obligatoire pour la fin)

                

Le départ de fait du petit village d’Entre-deux-Guiers et vous remontez le Guiers vif pour aller en direction de St Pierre d’Entremont

Dès le 1er lacet, c’est tout de suite très esthétique

 

et conduit ensuite , toujours en montée, au tunnel qui précède la bifurcation pour la station de ski nordique de la Ruchère via une route en encorbellement

en profiter pour regarder sur la gauche la face que vous devrez remonter au retour

arrivé à St Pierre d’Entremont, tourner à gauche puis après le 2eme pont retourner à gauche pour emprunter l’anciene route du col des Egaux.

Celles-ci est assez étroite et sinueuse et parfois très (très ) raide. Le gros avantage est que la circulation sur cette route est assez rare car finalement assez dangereuse


le début de la remontée dure !

on arrive à l’église de Corbel..le plus dur est fait !


le sommet du col des Egaux, vous allez avoir 4 km de descente sur 3 épingles

au rtour sur la départementale, qui mène aux Echelles, tourner à gauche .


le début de la voie Sarde se situe sur la gauche juste avant le tunnel

à partir de la là il faut un VTT


la vue sur la vallée


le monument Charles Emmanuel II ou se produisent des spectacles


le début de la rampe qui ramène à Entre-deux-Guiers

au total : une belle ballade, à l’écart des grandes routes mais avec une forte dénivellation à la fin et un chemin très caillouteux sur la voie sarde

 

Histoire
Ce chemin est baptisé « la voie sarde » parce qu’il fut aménagé en 1667 pour le passage des attelages (on peut y voir encore les chasse-roues en bordure de la rampe) par Charles Emmanuel II, duc de Savoie (grande stèle commémorative). C’est Napoléon 1er qui ordonna le percement du tunnel des Échelles, pour remplacer la voie Sarde, abandonnée en 1820. Ce n’est que très récemment, en 1984, qu’elle fut « redécouverte » et réaménagée par des régiments de chasseurs alpins. La voie Sarde est devenue aujourd’hui un lieu historique et touristique très prisé où les randonneurs trouvent également leur place.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
29 − 15 =